La Courneuve, le 29 juin 2017

Chères amies, chers amis,
Cher public,
Madame, Monsieur,

Juin 2017, c’est vraiment la fermeture, le départ ; c’est vidé, les « locaux », après presque deux ans de rangement et de tri : nous sommes arrivés au bout d’une aventure artistique qui a été, au terme de 42 ans, riche et belle, grâce notamment, au soutien des politiques publiques : de la ville de La Courneuve, du département de la Seine-St-Denis, de la région Ile-de-France et de l’Etat.
Il nous a fallu la conclure.

Elle aurait pu se poursuivre encore, différemment certes, dans « notre » lieu de répétitions réhabilité, l’ancien cinéma l’Etoile, lieu magique, rempli d’histoire(s). Mais, l’Histoire par la voix du politique, en a décidé autrement. Dorénavant, les choix de la ville sont autres et les élus ont « porté » leur voix ailleurs.
La clôture de cette aventure a été rude. Nous aurions pu entendre des termes plus doux, espérer, ici, davantage de délicatesse dans le traitement du dossier.
Une affaire de mots.

Nous ne pouvons que le regretter, nous artistes, pour qui la voix, les mots, la parole constituent une part essentielle de notre discipline, de notre art. Cet art, ici, à La Courneuve, depuis le début, nous l’avons collectivement voulu, pluridisciplinaire, partageux, populaire et ambitieux. Pour nous guider, les maîtres-mots des poètes et des écrivains pour n’en citer que quelques uns : Alberti, Shakespeare, Joyce, Fassbinder, Enjary, Kraus, Metref, Simovitch, Brecht, Tchekhov… Sans oublier les petites musiques, les belles notes à couper le souffle de Purcell, Duhamel, Saint-Saëns, Perrone, Suhas, Bach, parmi tant d’autres. La recherche de la beauté, de l’intelligence et de l’humanité a toujours été au cœur de notre quête, de notre artisanat.

Beaucoup de femmes et d’hommes ont participé à cette recherche. Ils sont nombreux, les créateurs et artistes de toutes disciplines, les techniciens du spectacle et les administratifs des relations publiques et de la presse à avoir plongé au cœur de cette troupe atypique de la banlieue et avoir apporté leur petite touche… Parmi eux, Loïc Loeiz Hamon qui nous a longtemps accompagnés, avec des images, des scénographies et des costumes débordant de ses cartons.
Que chacune et chacun en soit ici chaleureusement remercié.

Aujourd’hui, au milieu des archives, à la lecture des courriers reçus du public, soigneusement rangés dans les dossiers, nous pouvons affirmer que nous avons parfois touché au but. Il y a quelque fierté à écrire ces mots.

Aujourd’hui, toujours, une pensée particulière pour Robert Moulin. Une immense tendresse et affection pour Pierre Constant qui a semé de beaux cailloux et pour Dominique Brodin qui a éclairé la route, avec obstination et bienveillance, chemin d’acteur faisant.

Et à toutes celles et ceux dans cette ville de La Courneuve et ailleurs, que nous avons connus, à qui nous avons parlé, merci infiniment d’avoir été à nos côtés, de nous avoir soutenus et belle route à vous quelque soit le chemin emprunté.

Les comédiens du Centre dramatique de La Courneuve
Maria Gomez, actrice, directrice

 

*Robert Moulin a crée l’Ecole d’art dramatique d’où sont issus les comédiens qui ont constitué la troupe, à l’origine.
**Pierre Constant a été notre directeur et metteur en scène de 1974 à 1981.
***Dominique Brodin, acteur et directeur jusqu’en 2007 a été l’homme qui a permis à cette aventure de durer.

 

 

 

quelle histoire !...
cliquez sur l'image

Ouverture de saison

 
 

 

 

 

Centre dramatique de La Courneuve
21, avenue Gabriel-Péri 93120 La Courneuve
Tél : 01.48.36.11.44.


Licence 2-1039187

Webmaster : Maxime B

© Centre dramatique de La Courneuve - 2006-2015 - Tous droits réservés

Dernière mise à jour : 7/09/2015